Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Journal Spécial des Sociétés
Installation de Jean-Michel Hayat, Premier président de la cour d’appel de Paris
Publié le 20/11/2019


David Peyron, doyen des Premiers présidents de chambre de la cour d’appel de Paris, a ouvert l’audience d’installation de Jean-Michel Hayat. Il s’est d’abord adressé à Chantal Arens, qui a siégé à la tête de la cour d’appel de Paris avant d’occuper les fonctions de Première présidente de la Cour de cassation. Il a exprimé la reconnaissance de la Cour et rappelé la multitude et le poids des projets menés à bien sous son autorité : signature avec la direction des services judiciaires de deux contrats d’objectifs pour les chambres sociales et économiques ; renforcement des chambres de la concurrence ayant entraîné l’amélioration des délais des décisions ; organisation de nombreux colloques favorables au rayonnement de la juridiction ; formalisation avec la Chancellerie de la chambre commerciale internationale de la cour d’appel de Paris, entité indispensable dans le contexte de mondialisation ; création d’une chambre correctionnelle destinée à la lutte contre le terrorisme ; adaptation au contentieux généré par l’activité du parquet national financier ; définition d’un projet de juridiction collectif et dynamique du ressort ; restructuration dans les locaux après le départ du tribunal de grande instance ; développement du recours aux modes alternatifs de règlements des différends ; accroissement des échanges avec la cour administrative d’appel de Paris, etc.

 


David Peyron s’est ensuite tourné vers Jean-Michel Hayat, qui partage la conviction de « l’importance de la place et du rôle de l’institution judiciaire dans [la] démocratie ». Jeune magistrat au tribunal de grande instance de Troyes début 1981, celui-ci a œuvré par la suite à Nanterre, Versailles, puis comme conseiller de la ministre déléguée à l’enseignement scolaire, et de nouveau à Versailles, puis à Nice, avant de revenir à la tête du tribunal de grande instance de Nanterre, en juillet 2010 et, en septembre 2014, à celle du tribunal de grande instance de Paris. Compétences, force de persuasion, Jean-Michel Hayat est un chef de juridiction accompli, et c’est donc tout naturellement que le Conseil supérieur de la magistrature a choisi de le nommer à la tête de la cour d’appel de Paris, la plus grande juridiction d’appel de France au caractère hors norme.


 


C2Mis


1 commentaire
0 + 3 =
- le mois dernier
Tous les festins ont une fin

Journal Spécial des Sociétés - 8 rue Saint Augustin - 75002 Paris - Tél 01 47 03 10 10