Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Journal Spécial des Sociétés
Une mobilisation exceptionnelle pour rebâtir Notre-Dame de Paris
Publié le 17/04/2019

Dans la nuit du 15 au 16 avril, un brasier a éclairé, jusque tard dans la nuit, la capitale française. Peu avant 19 heures, un incendie a éclaté sous la charpente de la Cathédrale Notre-Dame de Paris. Une heure après, le célèbre édifice perdait sa flèche qui s’écroulait dans les flammes. Alors que l’incendie a été maîtrisé dans la nuit grâce à l’intervention de 400 pompiers, les mobilisations se sont multipliées afin de participer financièrement à la reconstitution de l’un des édifices les plus connus au monde. 

 



Notre-Dame a résisté. La cathédrale n’a pas succombé à l’incendie qui l’a assaillie peu avant 19 heures, le lundi 15 avril. La Brigade des Sapeurs Pompiers de Paris – ces « soldats du feu », comme les a appelés le président de la République –, mobilisée toute la nuit, a annoncé dans la nuit, à 3h30, que le feu était maîtrisé, et que la Cathédrale était sauvée. Mais les dommages occasionnés dans le monument historique le plus visité d’Europe sont considérables.
Sa charpente de bois du XIIIe siècle, dite « la forêt », a été ravagée par les flammes. La toiture a été détruite aux deux tiers et sa flèche, qui culminait à 93 mètres, s’est effondrée sur elle-même. « L’incendie de la Cathédrale Notre-Dame de Paris est un drame pour tous les Français », a affirmé le ministre de la Culture Franck Riester, assurant de « la totale mobilisation de l’État ».


Place maintenant à la reconstruction. « Il y a plus de 800 ans nous avons su l’édifier, et à travers les siècles la faire grandir et l’améliorer. Alors je vous le dis solennellement ce soir, cette cathédrale Notre-Dame, nous la rebâtirons. Tous ensemble. C’est une part de notre destin français. Je m’y engage : dès demain, une souscription nationale sera lancée, et bien au-delà de nos frontières. (…) et nous rebâtirons. Nous rebâtirons Notre-Dame » a annoncé le président de la République, Emmanuel Macron, sur le parvis de Notre-Dame, dans la nuit.


Sur Twitter, les messages de solidarité affluent, notamment du monde du droit : « Nous sommes tous bouleversés ! Nous participerons tous à sa reconstruction » annonçait le barreau de Paris. La présidente du Conseil national du barreau, Christiane Féral-Schuhl, appelait elle aussi « tous les avocats de France à participer à la souscription nationale annoncée par le président de la République ». Car en effet, alors que l’étendue des dégâts n’est pas encore connue, rebâtir la cathédrale va demander du temps, mais aussi beaucoup d’argent.