Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Journal Spécial des Sociétés
En bref en Île-de-France ! (75, 78, 91, 93)
Publié le 26/09/2021 09:30

PARIS

Un nouvel espace pour les 4-10 ans à la Philharmonie

 

J-4 avant l’ouverture de la Philharmonie des enfants ! Destiné aux 4-10 ans, ce lieu, conçu comme un parcours initiatique, propose une série de 32 installations regroupées sous cinq univers thématiques, tels que « la Forêt des sons », dédiée aux sons et aux phénomènes sonores, qui convie les enfants à une approche sensorielle de la production du son par des matériaux. Invités à écouter autrement, ils découvrent ainsi que l’oreille n’est pas le seul organe par lequel on peut percevoir un son. Via « Des voix par milliers », ils explorent cette fois les expressions et techniques vocales du monde entier, et  apprennent que chaque région du monde dispose de ses propres chants pour célébrer, remercier, partager de la tristesse ou de la joie.

Pas moins de 350 extraits musicaux sont diffusés durant le parcours, auquel de nombreux artistes ont par ailleurs été associés, de la chorégraphe et danseuse Kaori Ito à David Sztanke, musicien aux multiples talents, en passant par Dom La Nena, qui a composé pour le lieu un corpus d’ambiances sonores et d’habillages.

Mathilde Michel-Lambert, directrice de la Philharmonie des enfants, explique que ce nouvel espace a pour ambition d’« éveiller la curiosité » des enfants et de les amener à « l’aventure de la découverte des sons et de la musique », avec « la musique telle qu’elle est, dans toutes ses formes et tous ses répertoires ». « Le parcours sollicite à la fois le corps et l’esprit, il amène à être surpris mais aussi à laisser libre cours à son imaginaire » ajoute la scénographe, Constance Guisset.

Plus de 100 professionnels ont été mobilisés pour la conception et la construction de ce parcours  inédit, sur plus de 5 ans. Coût du projet : 10 millions d’euros, financés notamment via une levée de fonds et avec l’aide de la ville de Paris et de la Région Île-de-France.






YVELINES

Première édition du Festival de Saint-Germain-en-Laye


La première édition du Festival de Saint-Germain-en-Laye, « dont la volonté est d’ouvrir le “chant” des possibles et de toutes les audaces artistiques », aura lieu du 5 au 10 octobre. « Le festival a pour ambition de rassembler toutes les générations en mêlant les genres musicaux et les disciplines artistiques dans cette ville […] en mêlant habilement un tremplin de jeunes artistes à un plateau d’artistes confirmés, en proposant musiques du monde, danse, musiques actuelles, pop, rock, arts de la rue, chanson… ». Porté par la Ville en partenariat avec le théâtre Alexandre Dumas, ce sont six jours de concerts qui auront lieu dans huit espaces différents, du mardi au dimanche de 17h à 23h59.  

Pour l’ouverture, Daniel Auteuil, qui a sorti son premier album en septembre, a créé spécialement pour le festival un spectacle, « Déjeuner en l’air », mis en musique par Gaëtan Roussel, qui fera le concert de clôture. Se tiendra aussi le spectacle Little Rock Story qui reprend les plus grands classiques du rock comme Elvis Presley, AC/DC, les Beatles, etc. Mais seront aussi de la partie Fatoumata Diawara, Grand Corps Malade, l’Impératrice, etc.

Abd al Malik présentera de son côté un spectacle mêlant danse, musique, littérature et peinture, qui vise à interroger sur l’identité des communautés noires et leur place dans notre société actuelle. Alain Damasio lira son roman Les Furtifs, accompagné de Yan Péchin à la guitare, pour une performance littéraire et sonore.

Une grande programmation gratuite de danse, de cirque, de dj set, etc. est également prévue dans les rues de Saint-Germain-en-Laye. Toute la programmation est à retrouver sur le site : www.saintgermainenlive.fr.





ESSONNE

Une nouvelle thérapie cellulaire pour vaincre le cancer


Le 20 septembre dernier, le ministre de la Santé, Olivier Véran a visité l'usine Novartis des Ulis où est actuellement conçue une thérapie cellulaire innovante pour lutter contre les cancers. Le site CellforCure de cette usine a mis au point ce qu’on appelle des « thérapies cellulaires individualisées » (appelées « CAR-T » du nom des cellules T) qui consistent à prélever des cellules sanguines d’un patient malade pour les transformer et ensuite les réinjecter dans l’organisme. Les cellules transformées sont alors capables de reconnaître et de détruire les cellules cancéreuses.

Ce « remède » est essentiellement appliqué sur des patients en fin de vie. Depuis le début du programme, les 307 employés du site CellforCure ont traité et prolongé la vie de 250 patients. Le groupe Norvatis a investi 50 millions d’euros sur ce site pour en faire un laboratoire unique en Europe. « C’est une thérapie de la dernière chance qui porte ses fruits et qui permet de sauver des vies (…). À l’avenir, ce site des Ulis sera capable de répondre à la demande de l’ensemble du marché européen » a déclaré Olivier Véran au Parisien, lors de sa rencontre avec le personnel du site. Le gouvernement y croit en effet, en témoigne son soutien financier de 800 000 euros au projet dans le cadre du plan de relance.






SEINE-SAINT-DENIS  

JO 2024 : suspension des travaux de la piscine d’entraînement à Aubervilliers


Les travaux de la piscine pour les Jeux olympique de Paris 2024 ont été suspendus par la cour administrative d’appel de Paris, ce lundi 20 septembre. La justice évoque des « doutes sérieux sur la légalité » du permis de construire qui aurait été déposé de façon irrégulière par la maire d’Aubervilliers, Karine Franclet, et délivré sans le respect des règles en matière d’urbanisme, en particulier sur la compensation des arbres abattus. D’après la Cour, 67 arbres vont être retirés, mais seulement 47 doivent être replantés. La piscine doit être construite sur des jardins ouvriers situés à Aubervilliers ; 4 000 m² de jardin ont été réquisitionnés pour ce projet de piscine olympique. « On se pourvoit en cassation auprès du Conseil d'État et on va engager des actions point par point pour résorber chaque problématique posée par le juge », a réagi la maire d’Aubervilliers auprès de l'AFP.

Cette procédure d’urgence est à l’initiative de trois jardiniers et de deux associations. D’ailleurs, samedi 17 septembre, 300 personnes ont défilé à Aubervilliers pour dénoncer ce projet qui, selon eux, est contraire à l’urgence climatique. Les travaux avaient commencé deux semaines avant la suspension du chantier.

Cette piscine doit, dans un premier temps, servir de bassin d’entraînement aux athlètes, puis, dans un second temps, aux habitants de la ville, car dans le département, 60 % des enfants ne savent pas nager à leur entrée en sixième, en partie dû au manque d’infrastructure.

Les travaux du Village des médias avaient eux aussi été suspendus en avril dernier, la cour administrative d’appel de Paris ayant considéré que le projet ne répondait pas aux dispositions du Code de l’environnement. Après une nouvelle analyse, les travaux ont pu reprendre trois mois plus tard.

 



0 commentaire
  • 4 + 3 =

Journal Spécial des Sociétés - 8 rue Saint Augustin - 75002 Paris - Tél 01 47 03 10 10