Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Journal Spécial des Sociétés
En bref en Île-de-France ! (92, 91, 95, 94)
Publié le 25/09/2021 09:02

HAUTS-DE-SEINE 

Nuit du droit : le barreau des Hauts-de-Seine organise un colloque sur la laïcité « à la française »


Le 4 octobre prochain, dans le cadre de la Nuit du Doit initiée par le Conseil constitutionnel, le barreau des Hauts-de-Seine, en partenariat avec le tribunal judiciaire de Nanterre, le CDAD92 et la Faculté de droit canonique de l'Institut catholique de Paris, organise un colloque portant sur la laïcité « à la française ».

Quelques semaines après la promulgation de la loi confortant le respect des principes républicains, le barreau des Hauts-de-Seine proposera un état des lieux de la laïcité et entend aussi dresser des perspectives. « Dépassant la seule sphère juridique, ce colloque, organisé dans les locaux du barreau des Hauts-de-Seine confrontera avec sérénité, respect et intelligence les points de vue les plus divers, des avocats aux universitaires, en passant – à tout seigneur tout honneur – par des responsables religieux », assurent les organisateurs.

Lancée par le Conseil constitutionnel le 4 octobre  2017, date d’anniversaire de la Constitution de la Ve République, la Nuit du droit est un événement désormais national qui a vocation à mieux faire connaître le droit à nos concitoyens, avec le concours d’avocats, magistrats, juristes et professionnels compétents.


Informations :

Barreau des Hauts-de-Seine

179-191 avenue Joliot-Curie - 92020 Nanterre

01 55 69 17 00 -  a.demolling@barreau92.com

www.matoque92.com

Les inscriptions ouvriront le 27 septembre -

Places limitées. Le pass sanitaire sera demandé.

 





ESSONNE

Une nouvelle thérapie cellulaire pour vaincre le cancer


Le 20 septembre dernier, le ministre de la Santé, Olivier Véran a visité l'usine Novartis des Ulis où est actuellement conçue une thérapie cellulaire innovante pour lutter contre les cancers. Le site CellforCure de cette usine a mis au point ce qu’on appelle des « thérapies cellulaires individualisées » (appelées « CAR-T » du nom des cellules T) qui consistent à prélever des cellules sanguines d’un patient malade pour les transformer et ensuite les réinjecter dans l’organisme. Les cellules transformées sont alors capables de reconnaître et de détruire les cellules cancéreuses.

Ce « remède » est essentiellement appliqué sur des patients en fin de vie. Depuis le début du programme, les 307 employés du site CellforCure ont traité et prolongé la vie de 250 patients. Le groupe Norvatis a investi 50 millions d’euros sur ce site pour en faire un laboratoire unique en Europe. « C’est une thérapie de la dernière chance qui porte ses fruits et qui permet de sauver des vies (…). À l’avenir, ce site des Ulis sera capable de répondre à la demande de l’ensemble du marché européen » a déclaré Olivier Véran au Parisien, lors de sa rencontre avec le personnel du site. Le gouvernement y croit en effet, en témoigne son soutien financier de 800 000 euros au projet dans le cadre du plan de relance.

 

 


VAL-D’OISE

Exposition « Les Éloignées » à Saint-Ouen L'Aumône


Rachel Labastie, artiste française diplômée de l’Ecole Nationale Supérieur d’art de Lyon a passé une partie de son enfance dans la secte dite apocalyptique. Son travail est largement tourné vers les thèmes des addictions et de l’aliénation de liberté.

À l’Abbaye de Maubuisson, ancienne abbaye cistercienne du XIIIe siècle devenue centre d’art contemporain, l’artiste a décidé de se concentrer sur les conditions de vie de deux communautés de femmes exclues de la société´ au XIXe siècle, celle de surveillantes et celle de surveillées.

Terre cuite, grès, céramique, porcelaine sont ses modes d’expression privilégiés. Ils servent de support à des objets sculptés appartenant à l’univers du quotidien (lit, bottes, briques…), au corps (dents, cerveau) ou encore à la liberté (ailes) et la contrainte (cage). L’objet et sa puissance symbolique donnent à son œuvre un sens profond.

L’exposition « Les Éloignées » organisée à l’abbaye de Maubuisson concerne des femmes condamnées pour petite délinquance, appelées les reléguées de Guyane. Effectivement déportées en Guyane, alors colonie française, elles étaient mariées a` des forçats. Dès leur arrivée au bagne, les reléguées étaient placées sous l’autorité des sœurs de l’abbaye de Saint Joseph de Cluny. Religieuses et détenues souffraient des mêmes conditions de vie, d’éloignement et d’internement. I^le, prison, abri, Rachel Labastie montre de l’abbaye un lieu d’enfermement polymorphe. Les tranches de vie qui s’y rencontrent ont en partage l’exil force´, et le sombre voyage de ces femmes. Le travail proposé exprime la résistance des corps éprouvés et le sacrifice des esprits.


Informations :

L’exposition « Les Éloignées » se tient du 3 octobre 2021 au 27 février 2022 à l’abbaye de Maubuisson, site d'art contemporain du département du Val-d'Oise, avenue Richard de Tour - 95310 Saint-Ouen L'Aumône.




 


VAL-DE-MARNE

Journée technique : à la découverte de la Roseraie

Samedi 9 octobre, à partir de 9h, les spécialistes du conservatoire et les jardiniers de la Roseraie du Val-de-Marne accueillent le public. Le jardin de roses dont ils prennent soin est né sous l’impulsion de Jules Gravereaux et de son épouse à la fin du XIXe siècle. Il regroupe à présent plus de 11 000 rosiers et près de 3 000 espèces et variétés de roses. La doyenne des roseraies offre une des plus importantes collections de roses anciennes au monde. De 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h, les gardiens du lieu vont dispenser leurs précieux conseils et initier les amateurs aux bases du bouturage et du greffage. Espace d’agrément, la Roseraie du Val-de-Marne propose un jardin à la française de 1,5 hectare mondialement connu. Homologué « Conservatoire des Collections Végétales Spécialisées », il est inscrit à l’inventaire des monuments historiques. Réunissant 13 collections uniques, il détient également le label de « Jardin remarquable » depuis 2011. Conservatoire de collections végétales spécialisées, le jardin participe à la préservation de la biodiversité. Il sert de site d’études botaniques et horticoles menées par l’Institut national de la recherche agronomique (INRA) ou le Muséum National d’Histoire Naturelle.

En-dehors des visites guidées organisées de mai à septembre, de nombreuses manifestations y prennent place : concerts, portes ouvertes, conférences, cours de taille, bourses aux plantes, activités d’associations.

 

Informations :

Pour la journée technique, les places sont limitées dans le respect des consignes sanitaires. Pass sanitaire et masque seront demandés.

L’inscription est obligatoire par courriel : espacesverts@valdemarne.fr

Adresse : Roseraie du Val-de-Marne

Rue Albert Watel 94240 L’Haÿ-les-Roses

 



0 commentaire
  • 8 + 7 =

Journal Spécial des Sociétés - 8 rue Saint Augustin - 75002 Paris - Tél 01 47 03 10 10