Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Journal Spécial des Sociétés
En bref en Île-de-France ! (92, 95, 94, 78)
Publié le 28/11/2021 09:30

HAUTS-DE-SEINE 

 

Le quartier de La Défense se prépare à célébrer les fêtes de fin d’année

 

Après une année 2020 aux festivités limitées, Noël est de retour dans le premier quartier d’affaires d’Europe. Le plus grand Village de Noël d’Île-de-France devrait ainsi faire son grand retour, du 25 novembre au 29 décembre, au cœur de Paris La Défense.  Au programme : des illuminations monumentales, des animations, des gourmandises, et plus de 200 exposants venus du monde entier proposer leurs produits pour mettre à l’honneur la diversité des cuisines du monde entier. L’objectif : « faire de Paris La Défense LA destination Noël 2021 de la capitale ! ».

À Noël, festivité riment aussi avec solidarité : cette année encore, plusieurs associations veilleront à ce que tout le monde profite de la fête ! Elles seront ainsi présentes du 25 novembre au 19 décembre 2021, au Chalet solidaire pour recueillir les dons financiers, des jouets neufs et des produits gastronomiques.

-          du 25/11 au 28/11, le pôle solidarité et attractivité du CD92 ;

-          du 29/11 au 5/12, la Maison de l'Amitié ;

-          du 6/12 au 12/12, le Secours Populaire qui collectera des cadeaux pour les enfants et réalisera de petites animations sur le chalet ;

-          du 13/12 au 19/12, Action contre la Faim, avec une animation grande roue et des cadeaux à gagner

Covid oblige, le pass sanitaire sera demandé à l'entrée du Village de Noël et le port du masque sera obligatoire.





VAL-D’OISE

Des hébergements dédiés aux femmes victimes de violences

 

Le Département et son bailleur social Val-d’Oise Habitat mettent en place une trentaine d’hébergements temporaires à destination des femmes victimes de violences conjugales et intrafamiliales dans le Val d’Oise. Val d’Oise Habitat et l’association Du Côté des Femmes mobilisent également 7 logements supplémentaires. Le bailleur social épaule les femmes victimes de violence à travers différents dispositifs : réduction du préavis de location, accompagnement dans les impayés de loyers, traitement particulier de la gestion du contrat de location, etc.

Depuis 2011, des dispositifs accompagnent les femmes et les enfants en péril. La formation et la sensibilisation du personnel médico-social du Val d’Oise permet aujourd’hui une vigilance accrue et un meilleur repérage. Depuis 2006, six intervenantes sociales accueillent, écoutent, évaluent et orientent les plaignantes se présentant en commissariat. Trois supplémentaires intègreront prochainement les gendarmeries de Domont, Fosses/Louvres et Persan. Le Département finance également 26 téléphones grave danger, depuis leur en apparition en 2012. Par ailleurs, des actions éducatives sur la prévention et la lutte contre les violences sexistes sont proposées dans les collèges à travers des théâtre-forum. Enfin, le Val d’Oise soutient les associations Espérer95, ARS95, Du Côté des Femmes, APUI – Les Villageoises, Voix de Femmes, CIDFF95, Mon Âme Sœur et Moulin de Pont Rû pour leurs actions dans la prévention et le soutien des femmes et des enfants victimes de violences.

En 2020, en France près de 160 000 victimes ont été recensées dont 139 200 femmes, soit une hausse de 10% par rapport à l’année précédente, selon les chiffres du ministère de l’intérieur.

 

 
 

 

VAL-DE-MARNE

La Caisse des Dépôts bientôt à Ivry-sur-Seine

 

Emerige et CDC Investissement Immobilier ont annoncé la signature d’une vente en état futur d’achèvement de deux immeubles de 50 000 m² de bureaux dans la ZAC Ivry Confluences. Ils sont destinés aux équipes franciliennes du groupe.

 

La ZAC « Ivry Confluences », portée par Sadev 94 depuis plus de 10 ans maintenant, transforme les friches industrielles, vestiges du passé ouvrier de la ville et démontre les engagements de la Municipalité :

- Agir pour le logement pour tous à hauteur de 40% des projets, dont la moitié en logement social ;

- Contribuer à la transition écologique avec la création de nombreux espaces verts, la réappropriation des berges de Seine par les habitants mais aussi le réseau de chauffage urbain raccordé à la géothermie ;

- Maintenir un haut niveau de services publics pour répondre aux besoins des habitants (écoles, gymnases, crèches et équipement de citoyenneté) ;

- Préserver l’équilibre entre l’habitat et l’emploi pour une ville animée et afin de réduire les trajets domicile-travail.

La venue de la Caisse des Dépôts prouve l’attractivité économique de la ZAC et enrichira le territoire de plusieurs milliers d’emplois augurant de belles perspectives de collaboration. Fidèle au passé industriel de la ville, l’ensemble de bureaux conçu par l’agence d’architecture PCA-STREAM s’inscrit dans une dynamique de dialogue avec l’iconique cité Maurice-Thorez à laquelle il fait face. La brique y occupe une place importante. Neuf voûtes irrégulières et itératives viennent également chapoter les deux bâtiments imaginés de respectivement 20 000 m² et 30 000 m², édifiés sur 8 niveaux. Les bureaux intègreront un quartier équilibré entre habitat et emplois. 50 % d’activités, bureaux et commerces de proximité, 40 % de logements libres et sociaux, 10 % d’équipements, telle est la recette prévue. Habiter, travailler, se rencontrer, flâner ou s’instruire, la proximité a été privilégiée. La végétalisation se répand sur les 8 000 m² de jardins en rez-de-chaussée et les 2 400 m² de coursives et terrasses accessibles, dont un roof top de 260 m². Auditorium, centre collaboratif, maison médicale, espace dédié au vélo ainsi qu’une pluralité d’offres de restauration et de services distribués le long de la rue intérieure agrémentent les 6 étages de bureaux qui répondront aux meilleurs standards du marché. Les futurs occupants employés de la CDC seront appelés à participer au projet dans le cadre d’une démarche collaborative.

Dans sa stratégie immobilière d’exploitation, la Caisse des Dépôts respecte la transition écologique et énergétique en cours. Le programme obéit aux meilleurs labels et certifications :

- Certification HQE Bâtiment Durable 2016, niveau excellent ;

- Certification BREEAM International New Construction 2016, niveau excellent ;

- Label Effinergie BBC 2017 ;

- Label E+C-, niveau 2 sur l’axe E et niveau 2 sur l’axe C ;

- Label Osmoz ;

- Label WiredScore - niveau Gold ;

- Label BiodiverCity.

Le projet s’inscrit dans la profonde mutation de ce territoire. Le site, connecté aux autres polarités du Grand Paris (gare RER C, ligne 7 et 10, futur TZen…) rejoindra l’axe Paris Rive Gauche, Bercy, Charenton – Ivry, et viendra compléter les implantations de la Caisse des Dépôts du quartier d’Austerlitz (Paris 13) et du Siège (Paris 7).

 



YVELINES

Le groupe Stellantis construira son Campus vert à Poissy


Le groupe Stellantis, né de la fusion du groupe PSA et de Fiat Chrysler Automobiles en 2021, a confirmé sa volonté de construire un campus vert à Poissy, qui regroupera en un même lieu les activités tertiaires, celle de recherche et de développement ainsi que les moyens d’essais pour de meilleures synergies. Le projet a été présenté fin octobre au cours d’une réunion du Comité social et économique central d’entreprise.

Ce projet s’inscrit dans la stratégie du groupe de s’engager dans la transition environnementale, afin de participer à la réduction des gaz à effet de serre. Le campus de 60 000 m2 sera entièrement végétalisé et construit avec des technologies de pointe à proximité de l’usine Stellantis de Poissy. Le site accueillera le personnel et les ingénieurs des centres d’expertise de Poissy, ainsi que les équipes de recherche et de développement du site de Vélizy et les employés de Trappes. En tout, 11 000 salariés devraient être réunis sur le même lieu. « Ce projet est un investissement pour l’avenir, et permettra aux salariés de l’entreprise d’évoluer dans des locaux modernes, flexibles, directement contributeurs à l’efficience collective » explique Xavier Chéreau, chef des ressources humaines et de la transformation.

Cette évolution est saluée par Karl Olive, le maire et conseiller départemental de la ville, qui évoque dans un communiqué de presse, un projet « innovant et éco-responsable » : « à travers la réalisation de ce campus vert, Stellantis conforte son implantation à Poissy et confirme son engagement pour le climat. C’est une nouvelle page de l’histoire automobile résolument tournée vers l’avenir qui s’ouvre aujourd’hui. »

Cependant, ce projet ne fait pas l’unanimité, les salariés du site de Vélizy ne sont pas d’accord avec le projet de déplacer leur activité à Poissy, car pour deux tiers des salariés, cela contribue à allonger considérablement leur temps de trajet. « La création du Campus représente un élément positif pour le site de Poissy et pour la pérennisation des activités bancs d'essai du groupe en France. Mais cela ne doit pas se faire au détriment des salariés de Vélizy », souligne Brahim Aït Athmane, délégué central CGT de Stellantis et délégué de Poissy.

L’opération devrait coûter 100 millions d’euros et est en partie financée par des ventes immobilières pour une livraison prévue en 2024.


0 commentaire
  • 1 + 7 =

Journal Spécial des Sociétés - 8 rue Saint Augustin - 75002 Paris - Tél 01 47 03 10 10