Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Journal Spécial des Sociétés
En bref en Île-de-France ! (93, 78, 91, 94)
Publié le 10/10/2021 09:22

SEINE-SAINT-DENIS  

Saint-Denis, candidate au statut de capitale européenne de la culture 2028

 

Le 1er octobre dernier, après Rouen, Bourges, Nice ou encore Clermont-Ferrand, déjà candidates, la ville de Saint-Denis a officiellement lancé sa candidature au titre de capitale européenne de la culture pour 2028. Derrière l’appellation « Périféeries 2028 », la ville, Plaine commune et le département défendent le projet. L’objectif : « réenchanter le territoire par la culture », avec, pour symbole de campagne, le remontage de la flèche de la basilique de Saint-Denis.

Pour célébrer ce coup d’envoi, deux jours de fête les 1er et 2 octobre, avec au programme, des spectacles, des animations, l’installation de villages associatifs, de la restauration et enfin des ateliers.

« La force de ce projet s’incarne à travers des convictions fortes : l’exigence de penser patrimoine/matrimoine vivant, une dynamique portée par la jeunesse et une ville-monde où les droits culturels sont au cœur du développement urbain », assure le maire de la ville et président de Plaine Commune, Mathieu Hanotin, qui avait fait de cette candidature une promesse de campagne.

Pour financer son projet la ville s’est dotée d’un fonds de dotation qui sera abondé par des entreprises du territoire.

Le dossier de candidature devra être déposé à l’automne 2022, pour une annonce des résultats fin 2023.




YVELINES

Château de Pontchartrain bientôt une résidence de haut standing

Le
projet de découper le Château de Pontchartrain en appartements, prévu pour une livraison au deuxième semestre 2023, vient d’être validé, le permis de construire définitif devant être délivré dans les mois qui viennent. Deux permis de construire avait déjà été révoqués suite aux inquiétudes d’associations locales sur la protection du site. Le château, situé sur la commune de Jouars-Pontchartrain, est classé monument historique depuis le 14 décembre 1979. La Société immobilière histoire et patrimoine, spécialisée dans la restauration de monuments historiques et leur requalification en logements, est à l’origine de cette idée. Cette entreprise avait acquis le château en 2019 pour un montant de 10,5 millions d’euros. À l’abandon depuis des années, le château a grand besoin d’une rénovation. Les travaux sont chiffrés à 15 millions d’euros pour la construction d’une centaine de logements. 

D’une part, 86 appartements de haut standing seront créés à l’intérieur du Château. Dans le parc, les dépendances seront transformées en logements sociaux avec une vingtaine d’appartements allant du T2 au T4 et des surfaces de 49 m² à 100 m². D’autre part, 20 triplex avec terrasse prendront forme dans l’aile des Phélyppeaux. Selon le promoteur, tous les appartements ont déjà été vendus.

Le domaine de 60 hectares a quant à lui été racheté par la mairie de Jouars-Pontchartrain, la perspective des jardins est l’œuvre du fameux jardinier du roi Louis XIV, André Le Nôtre. La Ville a prévu d’en faire un parc aménagé ouvert à tout le monde, avec des aires de barbecue et de pique-nique, une installation de ruches, des voiturettes électriques à disposition et des balades aménagées.

Toutefois, le projet fait polémique, une pétition parrainée par Stéphane Bern datant de mars 2020 demandait au ministère de la Culture d’acquérir ce monument temporairement afin de lancer un appel à projet. 1 771 personnes avaient signé la pétition.

 




Résidence "Château de Pontchartrain" 

 



ESSONNE

La CCI Essonne publie les résultats de l’Enquête flash COVID #6

 

Depuis le début de la crise, la CCI Essonne a réalisé une série d’enquêtes pour suivre l’évolution de la santé économique des entreprises essonniennes. La 6e enquête de cette série s’est déroulée du 2 au 13 septembre derniers. 300 entreprises (issues principalement du secteur des services à 35 %, de l’industrie à 17 %, du commerce de détail à 13 %, du commerce de gros à 10 % et du BTP à 9 %) ont répondu au sondage. L’enquête a dévoilé « une fragilité économique encore présente ». Globalement, le plan de réouverture du gouvernement finalisé le 30 juin 2021 a permis à 37 % des entreprises de reprendre leur activité. Depuis, 81 % des entreprises ont une activité normale (contre 57 % en avril 2021), 15 % ont une activité partielle et 4 % demeurent toujours fermées. Au 1er semestre 2021, 50 % des répondants ont subi une baisse de CA par rapport au 1er semestre 2020. Une baisse supérieure à 25 % pour la moitié d’entre eux. Ce repli de l’activité se répercute sur la santé financière de 51 % des entreprises qui ont une trésorerie qualifiée de « tendue » ou « inquiétante ». Par conséquent, parmi les 71 % de répondants ayant bénéficié au moins d’une aide exceptionnelle durant l’épidémie, 58 % considèrent que leur maintien est encore nécessaire. Par ailleurs, 45 % des entreprises ayant contracté un Prêt Garanti par l’État ont consommé à ce stade plus de la moitié de sa valeur. Quoi qu’il en soit, depuis la dernière enquête menée par la CCI Essonne, une évolution sur l’état d’esprit des chefs d’entreprise est à noter : 60 % d’entre eux ont un regard « plutôt optimiste » ou « optimiste » sur la situation de leur entreprise contre 33 % en avril dernier.

 

 


 

VAL-DE-MARNE

Permanences juridiques  à  L’Haÿ-les-Roses

 

La Ville de L’Haÿ-les-Roses offre des consultations juridiques gratuites. Les entretiens sont réalisés par des avocats qui délivrent leurs conseils au cours de permanences. Il est possible d’accéder à ce service dans tous les quartiers de la ville. Les avocats qui participent à cette opération le font sur le principe du bénévolat. Aussi, il peut arriver que, sans prévenir, un avocat n’assure pas la permanence à la date et à l’heure prévue parce que d’autres impératifs l’appellent. Les prochaines dates disponibles sont les suivantes :

Quartier du centre

Les mardis 2 novembre et 7 décembre, Maître Martiano reçoit à partir de 20h, à la salle familiale du bas, rue du 11 Novembre. 

Quartier de Lallier-Bicêtre

Les mercredis 3 novembre et 1er décembre, Maître Masselin reçoit de 18h à 20h, à la Maison de quartier de Lallier-Bicêtre, accès allée de la Plaine.

Quartier de la Vallée-aux-Renards

Les lundis 11 octobre, 8 novembre, 6 décembre, Maître Masselin reçoit à partir de 20h30, à la salle polyvalente (accès rue Léon Blum).

Quartier du Petit Robinson

Les vendredis 15 octobre, 26 novembre et 17 décembre, Maître Maecha vous reçoit de 18h à 20h, au Moulin de Bièvre (salle du 1er étage), 73 avenue Larroumès.

Quartier du Jardin parisien

Les jeudis 14 octobre, 18 novembre et 16 décembre, Maître Fraj reçoit de 18h à 20h, au Relais Mairie du Jardin Parisien.

Les dates sont annoncées sous réserve de modification par les avocats. En cas de retard ou d’absence par rapport au programme organisé, la municipalité, elle-même souvent non informée, ne saurait être tenue responsable.

 

 

0 commentaire
  • 5 + 3 =

Journal Spécial des Sociétés - 8 rue Saint Augustin - 75002 Paris - Tél 01 47 03 10 10